a
This site uses cookies. By continuing to navigate the site, you accept the way we use this information. Yes, i understand Opt out from Google
Click here for more details
x

Campagne 2014

  

Le cancer cutané est l'un des plus répandus dans le monde. La bonne nouvelle est qu'il est souvent possible de le traiter s'il est détecté suffisamment tôt - et nous pouvons agir pour prévenir son apparition.

Chacun de nous a des taches sur la peau. Elles font partie de l’histoire normale de notre peau. Cependant, elles peuvent parfois représenter l’avertissement d’un possible danger.

Regardez soigneusement votre peau chaque mois et recherchez une tache suspecte. En cas de doute, consultez votre dermatologue.

Que faut-il rechercher ?

  • un changement de taille, de forme, de couleur
  • une tache nettement différente des autres
  • une asymétrie
  • un toucher rugueux, des squames, des croûtes, parfois on sent le relief d’une tache avant de la voir
  • plusieurs couleurs
  • des démangeaisonsn
  • un saignement, un suintement
  • un aspect perlé
  • une plaie qui ne guérit pas normalement

Faites attention aux signes permettant de suspecter un cancer de la peau. Si vous en remarquez un ou plusieurs, consultez votre dermatologue au plus vite!

Signes évocateurs d’un mélanome

Généralement, chez une personne, la plupart des naevus se ressemblent: même forme, même couleur.

  • La découverte d’une lésion pigmentée nettement différente des autres (signe du “Vilain petit canard”) doit alerter le patient et le médecin.
  • Rappelez-vous la règle ABCDE pour les lésions pigmentées: détecter rapidement un mélanome est la meilleure garantie d’un traitement efficace.

A - ASYMÉTRIE?

BÉNIN MALIN

 

B - BORDS irréguliers?

BÉNIN MALIN

 

C - COULEURS différentes?

BÉNIN MALIN

 

D - DIAMÈTRE de plus de 6 mm?

BÉNIN MALIN

 

E - EVOLUTION?

AVANT APRÈS

LES LÉSIONS À SURVEILLER

1. Carcinome basocellulaire

Le plus fréquent des cancers cutanés mais heureusement le moins dangereux.
L’aspect du carcinome basocellulaire est assez polymorphe: tache rouge ou blanchâtre, croûteuse, nodule de couleur variable, ulcéré ou non, qui ne guérit pas et saignote, il est parfois pigmenté. Il survient particulièrement sur le visage et les zones exposées au soleil.
Le carcinome basocellulaire évolue lentement, parfois pendant des années. Non traité, il s’étend en surface et peut envahir les structures sous-jacentes en les détruisant. Généralement, le basocellulaire ne métastase pas. Il se traite assez facilement.

     

2. Kératose actinique

Il s’agit de taches souvent multiples, rouges ou rouge-brun, rugueuses, croûteuses parfois sensibles apparaissant dans des zones régulièrement exposées au soleil. Elles atteignent surtout le visage, le dos des mains, les oreilles, le cuir chevelu dégarni et le décolleté.
Les individus à peau claire qui ont été exposés aux rayons UV pendant de nombreuses années ont un plus grand risque de développer ces kératoses actiniques. Les kératoses actiniques sont généralement considérées comme des lésions précancéreuses et peuvent se transformer en carcinomes spinocellulaires dans 8% des cas. Par conséquent, elles doivent faire l’objet d’un traitement précoce.

      

3. Le carcinome spinocellulaire ou épidermoïde

Il ressemble parfois au carcinome basocellulaire, mais sa surface est souvent surélevée, croûteuse et la lésion peut saigner spontanément. Elle se développe le plus souvent sur les zones régulièrement exposées au soleil. Rarement, elle essaime vers les ganglions et d’autres organes et peut être fatale si elle est négligée. Le traitement chirurgical aussi précoce que possible est nécessaire.

      

4. Le Mélanome

Le mélanome est le cancer de la peau le moins fréquent mais le plus dangereux en terme de mortalité car il se complique parfois rapidement de métastases. Il peut se développer n’importe où sur la peau, soit spontanément, soit sur un grain de beauté (naevus) préexistant (30% des cas). Le tronc chez l’homme et les jambes chez la femme sont des zones à haut risque. Il atteint aussi parfois des tranches d’âge plus jeunes que les carcinomes.
Le mélanome se présente généralement comme une tache très foncée mais polychrome, irrégulière, extensive ou un nodule avec des couleurs variées et des contours mal définis, d’ évolution rapide. Une prise en charge chirurgicale rapide est indispensable.

     

Télécharger et imprimer le tableau des 23 lésions

Les cancers de la peau affectent le plus souvent les personnes de plus de 50 ans qui ont été beaucoup exposés au soleil. Le mélanome lui, peut survenir aussi chez de jeunes adultes.

Les facteurs de risque sont:

  • une peau claire et une tendance aux coups de soleil
  • des coups de soleil pendant l’enfance
  • passer ou avoir passé beaucoup de temps au soleil (ex.: travail, loisirs)
  • expositions régulières au soleil (en vacances mais aussi en Belgique )
  • Hadden periodieke zonblootstelling (b.v. tijdens vakantie)
  • faire ou avoir fait du banc solaire
  • avoir plus de 50 grains de beauté
  • des antécédents familiaux de cancer de la peau
  • avoir plus de 50 ans
  • avoir subi une transplantation d’organe

A retenir : même si vous ne vous reconnaissez dans aucune de ces catégories, n’importe qui peut développer un cancer de la peau!

Prenez l’habitude d’observer attentivement votre peau une fois par mois.

Observez tout votre corps, l’avant et l’arrière, de préférence devant un grand miroir

Commencez par le visage y compris le nez, les lèvres, la bouche et derrière les oreilles.
Contrôlez le cuir chevelu, aidez-vous d’un peigne pour faire des raies. Chez l’homme, la calvitie est une zone à risque.
Vérifiez le dos des mains, les paumes ainsi qu’entre les doigts.
Ensuite, le cou et le torse. Chez la femme, ne pas oublier de regarder entre les seins et en-dessous de ceux-ci.
Inspectez les bras et levez ceux-ci pour vérifier leur face interne et les aisselles.
Utilisez un miroir pour voir la nuque, le dos et les fesses.
N’oubliez pas les organes génitaux, les cuisses et les jambes.
Terminez par les pieds; n’oubliez pas les plantes et entre les orteils.
  • Protection maximale des enfants (vêtements, chapeau, lunettes solaires, usage très régulier de crèmes solaires à haut indice de protection - 30 ou 50 -).
  • Recherchez l’ombre et ne vous exposez pas quand les rayons du soleil sont les plus puissants (entre 11h et 16h).
  • Protégez votre peau et vos yeux (vêtement, chapeau, lunettes solaires).
  • Utilisez des crèmes solaires fortement protectrices - 30 ou 50 - et renouvelez les applications toutes les 2 heures, en couches suffisantes.
  • Allez au soleil prudemment, graduellement. Evitez les coups de soleil !
  • Votre peau ne devrait pas rougir. Si vous avez mal et que des bulles se forment, votre coup de soleil est sévère.
  • Evitez les bancs solaires.

À retenir : pour tout renseignement complémentaire concernant les différents types de taches cutanées et leurs traitements, consultez notre site : www.euromelanoma.org