Rayons UV et leurs effets

Il y a trois types principaux de rayons UV solaires. Les rayons UV-C, les plus dangereux, sont complètement absorbés par la couche d'ozone. Les deux autres types, UV-A et UV-B ont chacun un effet différent sur le corps humain.

 

UV-A (400 – 315 nanomètres)

 

Les rayons UV-A ne causent pas de coup de soleil. A cause de cela, on pensait qu'ils n'étaient  pas une cause potentielle de cancer de la peau, mais des nouvelles recherches ont prouvé le lien entre les UV-A et le cancer de la peau.

 

Les longueurs d'ondes plus élevées des UV-A pénètrent la peau plus profondément dans les couches inférieures, ce qui produit un bronzage intense. Ils endommagent le tissu conjonctif dans ces couches, causant un vieillissement prématuré, des rides, et une perte d'élasticité de la peau.

 

UV-B (315 – 280 nanomètres)

 

La plupart des rayons UV-B qui atteignent l’atmosphère terrestre sont arrêtés  par la couche d'ozone. Néanmoins l’amincissement de celle-ci a conduit à une augmentation des UV-B qui atteignent la surface de la terre.

 

Les longueurs d'onde courtes des rayons UV-B pénètrent les couches superficielles de la peau, endommagent l'ADN et génèrent le  bronzage comme un facteur de protection. Un pigment brun (la mélanine) est fabriqué par le mélanocyte (cellule pigmentée) située là où l'épiderme rencontre le derme. Ce pigment est alors transmis aux kératinocytes qui se trouvent dans l'épiderme.

 

Si la dose d' UV-B est trop forte, la peau est brûlée par le soleil et enflammée, devenant rouge comme signal d’alarme émis par les cellules cutanées. Ces mêmes cellules commencent alors une auto-réparation des dommages.

 

A chaque fois et au plus intensément la peau est brûlée par le soleil,  ce processus se produit, augmentant le risque de mauvaises réparations et de mutations. A long terme, cela peut conduire à une modification du matériel génétique, des dommages chroniques de la peau, aux premiers stades du cancer et éventuellement au cancer de la peau lui-même.

 

L'index UV

 

L'indice UV est une mesure scientifique et internationale du taux de rayonnement ultraviolet solaire. Il est utilisé pour décrire la puissance du soleil à un endroit et un moment donné. L'indice varie sur une échelle de 1 à 11 – Le plus haut indice correspond au plus haut risque de dommage de la peau.