Apprendre

Qui est à risque

Le cancer de la peau peut toucher n'importe qui à n'importe quel âge. Il est plus fréquent chez les personnes de plus de 50 ans  ou les personnes qui ont eu une exposition prolongée au soleil durant leur vie.

Vérifiez ici votre niveau de risque

Prévention

Votre type de peau

Votre type de peau est décrit selon sa réaction au soleil lors de la première exposition: bronzage ou coup de soleil ? Le type de peau est identifié selon diverses caractéristiques, comme la couleur des cheveux ou la teinte naturelle de votre peau

Découvrez ici tous les types

Vérifier

Comment et où regarder?

Vous aurez besoin d'un espace bien éclairé en face d'un miroir sur pied, et de vous munir d'un miroir à main, une chaise, un sèche-cheveux ou un peigne et un appareil photo ou un papier et un crayon pour noter ce que vous trouvez.

  • Observez votre visage, y compris le nez, les lèvres, la bouche, l'avant et l'arrière des oreilles 
  • Examinez votre cuir chevelu, en utilisant un peigne ou un sèche-cheveux pour séparer les cheveux en raies. 
  • Examinez vos mains jusque entre les doigts.
  • Examinez l'avant et l'arrière de vos bras, en commençant par l'aisselle et en descendant du coude vers les mains. Ensuite, concentrez-vous sur votre cou, le torse et le tronc.
  • Pour les femmes, n'oubliez pas de regardez entre et sous les seins.
  • Tournez le dos au miroir sur pied , et utilisez un miroir à main pour examinez votre dos, en commençant par le cou et les épaules, et en descendant jusqu'au bas du dos.
  • Examinez vos fesses et vos mollets, jusqu'aux talons.
  • Retournez vous, en regardant le miroir de face, et observez votre zone génitale. Observez l'avant de vos jambes et le dessus de vos pieds.

TOUT VOIR

Home

Cher visiteur,

Tous nous apprécions le soleil, sa chaleur et la sensation de bien-être qu’il procure. Mais comme toujours, l’excès nuit en tout. En tant que dermatologue, nous voyons chaque jour le revers de la médaille.

Les conséquences de 60 ans d’exposition sans discernement sont maintenant bien établies (la mode du bronzage est apparue après la 2è Guerre Mondiale). Le risque pour un belge de développer un mélanome durant sa vie est passé de 1 :1500 en 1940 à 1 :75 : une augmentation de 2000% ! Sans oublier le vieillissement précoce de la peau, les rides, les taches et autres tumeurs de la peau.

C’est la raison pour laquelle, en 1999, nous avons initié une campagne de prévention pour informer le public des risques liés au soleil et l’inciter à réagir rapidement devant toute lésion suspecte.

Cette campagne Euromelanoma est rapidement devenue une action européenne. Elle est maintenant la plus importante action de prévention réalisée simultanément dans 30 pays. Nous en sommes très fiers.

Nous vous invitons à visiter notre site et si vous pensez être une personne à risque ou si vous présentez une tache qui paraît suspecte, consultez un dermatologue. Chaque personne qui consultera son dermatologue pour un dépistage pendant la quatrième semaine de mai 2016 se verra demander de répondre à un questionnaire qui permettra de constituer une grande base de données européenne.

Ces renseignements sont d’une importance capitale pour mettre au point des stratégies permettant d’endiguer l’extension de ce cancer.
Nous concentrons cette année notre action sur les professionnels paramédicaux (infirmières, kinésithérapeutes, pédicures ou podologues) ou autres (coiffeurs, esthéticiennes…) qui examinent la peau au quotidien.

 

Dr. Th. Maselis, 
Président de la Task Force Euromelanoma Belgique.

Last campaigns

Latest news